Vendredi 8 mars, 13h30 pétante ou presque : les 14 athlètes qualifiés et 6 accompagnants se retrouvent au stade du Travet pour entamer leur périple vers Vittel.

Premier arrêt prévu à Chalon-sur-Saône pour recharger au mieux les batteries. Après une nuit de sommeil plus ou moins régénératrice, il est temps de repartir vers les terres promises des championnats de France. Le contingent Sud Tarnais arrive sur place en début d’après-midi. Dossards récupérés et bracelets athlètes enfilés, les crossmen et women font connaissance avec le parcours, ses trois buttes, et sa rivière artificielle. Au vu des précipitations de la semaine et celles prévues dans la nuit, les mythiques pointes de 15 seront de sortie. Footing de décrassage terminé, le convoi lève le camp en direction de Chaumont. Sur place, certains courageux s’aventurent dans les eaux glacées du ruisseau jouxtant l’hôtel, dans l’idée de réaliser une séance de cryothérapie naturelle.

Dimanche 10 mars -jour de majorité pour Mathilde Bastoul- 7h : les traits sont tirés, et les estomacs noués (enfin pas pour tout le monde), il y a une odeur de championnats de France dans l’air. Le trajet vers l’hippodrome de Vittel est calme. Tandis que certains s’octroient une petite sieste, d’autres regardent le live de la course master homme pour se faire une idée de l’état du parcours et découvrent un terrain gras, collant, glissant par passages : un vrai régal en perspective.

Les cadets garçons sont les premiers à devoir s’élancer dans l’arène. Passage en mode guerriers, ils vont jeter toutes leurs forces dans la bataille pour espérer bien figurer au classement par équipe. Après un départ tumultueux, et des coups de pointes en tous sens, les maillots blancs et rouges du TSA se retrouvent, se reconnaissent et s’attirent. C’est ainsi, que Antoine Danieau finit 110ème suivit de près par Maxime Fabre en 115ème position. De même pour Axel Danieau 272ème et Ianis Miraoui 279ème. Plus loin, Guerric Mérimée et Valentin Bez en termine respectivement aux 297ème et 385ème places. Finalement, non sans mérite, ils accrochent la 22ème place par équipe.

Mathilde Bastoul, transcendée par son anniversaire, se donne corps et âme sur ce champs miné qu’est le parcours des France de cross, et s’offre un top 200 (197ème). Malheureuse sur la ligne de départ, où une sauvageonne lui marche sur la chaussure, lui transperçant par la même occasion un ongle, elle serre les dents et fait fi de la douleur. Les endorphines et l’adrénaline retombées en fin de course, le reste de la journée sera plus inconfortable pour elle.

Si les entraineurs se sont délectés d’une bonne pression le samedi soir, d’autres l’ont subi de belle bien manière le lendemain. A l’instar de Flavien Szot et Alexia Vaissette qui sont passés à côté de leur course. Alexia, paralysée par le stress, termine son footing dominical sur le cross long femme en 198ème position (31ème espoir), bien loin de ses espérances. Quant à Flavien, sous le poids de la pression (attention blague redondante : et non l’échoppe de bière de Patrick), amputé de sa foulée aérienne reconnaissable entre mille et hors du coup dès le départ, doit se contenter d’une 55ème place, anecdotique à son niveau.

Guerric Mérimée et Axel Danieau aux championnats de France de cross 2019 à Vittel
Guerric et Axel dans la course des juniors

A l’image de leur leader, les juniors n’ont pu trouver la solution dans la boue Vitelline, échappant de justesse au naufrage collectif avec leur 29ème place par équipe. Guilhem Rouquette termine 310ème, Enzo Teysseyre 335ème, Tom Manens 372ème, et Baptiste Rivals 380ème.

Jean-Baptiste Grand prend le départ de la dernière course de la journée : le cross long homme. Au côté de grands pontes des labours tels que Jimmy Gressier, son objectif -très ambitieux- était de ne pas se faire prendre un tour par les premiers. Contrat rempli, avec en prime une prometteuse 365ème place (113ème dans sa catégorie) pour le jeune espoir.

Les coureurs passés au jet d’eau, les barquettes de frites, sandwichs saucisse et autres muffins chocolat engloutis, il est temps d’entamer la dernière épreuve du week end : les 8h de trajet retour vers le Tarn. Et ce toujours dans la bonne humeur. Seule ombre au tableau, l’absence d’arrêt au Macdo, pourtant si mérité… Une mention particulière, également, pour les minimes Pierre Alba et Matthieu Ayrolles qui ont participé à la coupe de la ligue avec l’équipe d’Occitanie. Au terme d’une course très relevée, le premier cité termine en 59ème position et Matthieu à la 132ème place.

Pour terminer, un grand merci à Armelle, Daniel, JP, Mickael, Patrick X 2 pour ce week end sportif. Sans vous tous, cette aventure aurait été bien plus fade.

Tous les résultats

Résultats des athlètes du TSA

Photos du cross (par Michaël Conjungo)